fbpx

L’acteur incontournable sur le marché immobilier des rez-de-chaussée pour les particuliers et les professionnels, entre Paris et Lyon, depuis 2009.

Blog

les charges de copropriété au rez-de-chaussée : quels sont les dispositions ?

Les charges de copropriété au rez-de-chaussée

Les charges de copropriété au rez-de-chaussée ! Au sein d’une copropriété, chacun doit participer aux dépenses
communes liées à l’entretien, à l’administration et à l’amélioration de l’immeuble. Ces charges sont catégorisées et nécessitent
de faire l’objet d’une attention particulière en amont de l’acquisition d’un bien immobilier.

Quelles sont les charges de copropriété au rez-de-chaussée ?

Avantages du rez-de-chaussée

Il existe trois catégories :

  • Les charges courantes, liées à l’entretien et à l’administration de l’immeuble : entretien des espaces verts, entretien des
    cages d’escaliers… Ces charges sont inscrites dans le budget prévisionnel et réparties entre tous les copropriétaires.
  • Les charges spéciales, liées aux travaux qui nécessitent une intervention extérieure pour les réaliser au quotidien :
    l’installation et l’entretien d’un ascenseur, mise en place d’un chauffage collectif, installation d’une antenne télé.
    Ces charges sont réparties entre copropriétaires en fonction du degré d’utilité qu’elles constituent pour chacun.
  • Les charges pour travaux urgents, liées aux dépenses faites dans l’urgence, nécessaire à la réalisation de travaux
    indispensables pour la sauvegarde de l’immeuble. À cet effet, les copropriétaires peuvent être sollicités pour le versement
    d’une provision afin de financer les travaux.

Le saviez-vous ?

Nous nous intéresserons plus particulièrement aux charges spéciales qui engendrent davantage de litiges quant leurs
répartitions entre copropriétaires et qui varient en fonction des besoins de chacun. L’installation et l’entretien d’un ascenseur sont
coûteux. Les dépenses qui y sont liées sont donc réparties entre les copropriétaires. Cependant, tous n’en font pas la même
utilisation, en fonction des différents étages. Aussi, un système de coefficients d’étages a été mis en place, afin de mieux répartir
les dépenses entre chaque copropriétaire en fonction de l’utilisation qu’il est supposé en faire. Ainsi, ceux qui habitent au 1er étage
sont associés au coefficient 1, ceux du 2e à 1,25, au 3e à 1,50, etc. Les personnes vivant au rez-de-chaussée n’ont quant à
eux rien à payer, à moins de disposer d’une cave ou d’un parking desservi par l’ascenseur.

 

 

“À Paris, le niveau moyen des charges de copropriété s’élève à 48,4 € par m2 par an et 43,8 € pour l’Ile-de-France. Pour quelqu’un vivant en rez-de-chaussée ce montant sera moindre puisque, comme nous l’avons précédemment dit : les charges spéciales liées à la maintenance d’un ascenseur et à l’entretien des parties communes ne sont pas attribuées aux personnes qui n’en ont pas l’utilité.”

Contactez le spécialiste de la vente et achat en rez-de-chaussée
10 novembre 2012
Habiller ses fenêtres de façon amusante
25 décembre 2012
Interview d’une cliente de Rez-de-chaussee.com sur la vie en rez-de-chaussée
Écrit par :

WWW.REZ-DE-CHAUSSEE.COM est, depuis 2009, l’acteur incontournable sur le marché immobilier des rez-de-chaussée pour les particuliers et les professionnels, entre Paris et Lyon.

Laisser un commentaire