Les normes pour un souplex

Les souplex sont la nouvelle tendance des promoteurs immobilier. Les prix des m² en souplex affichent une décote de 50 à 75% par rapport aux prix des m² en rez-de-chaussée.
La particularité des souplex est le duplex inversé : rez-de-chaussée et sous-sol.
Cependant, de nombreuses normes concernant l’étanchéité, la ventilation, l’éclairage et l’isolation doivent être respectées pour pouvoir habiter dans un souplex.

Dans un premier temps, vous devez vous assurer, auprès des mairies, que le local peut être transformé en habitation.
Une fois qu’il est certifié comme étant habitable, il faut s’assurer du respect de certaines normes.

Assurez-vous une bonne isolation pour une absence totale d’humidité. En effet, les pièces à vivre ne doivent pas être humides car elles pourraient nuire à la santé des occupants. La partie située en sous-sol est principalement la plus humide, il faut donc agir et anticiper les travaux nécessaires avant l’installation.

L’isolation des murs et des sols doit être aux normes pour éviter tout pont thermique et ainsi assurer le confort des habitants.

Si vous souhaitez utiliser votre sous-sol en tant que pièce à vivre, vous pouvez miser sur un éclairage naturel au centre de la pièce.
En cas de location de votre souplex, si celui-ci ne dispose pas d’ouverture sur le rez-de-chaussée ou d’éclairage naturelle au sous-sol, l’utilisation de cette partie en tant que pièce à vivre peut être difficile. Aménagez donc cette espace en tant que dressing, salle de bain etc. En effet, il existe une norme minimale d’habilité : « Toute pièce d’habitation est pourvue d’un ouvrant donnant à l’air libre permettant une aération et un éclairement suffisant et assurant le bon usage du logement et la conservation du bâtiment. »
S’il n’y a pas de fenêtre, vous devez, tout de même, ventiler la pièce pour plus de confort. Pour cela, pensez à apporter de l’air frais et extraire l’air impur.

Vous devez donc penser à contrôler l’étanchéité, la ventilation, l’éclairage et l’isolation.

Voici quelques astuces pour mettre aux normes votre souplex :

Pour éviter l‘humidité du sous-sol, il vous suffit de drainer le sol autour de l’habitation afin de traiter l’origine du problème ou de créer une barrière sur les murs. Pour cela, il existe deux méthodes : appliquer un revêtement étanche sur les murs extérieurs ou injectez dans l’épaisseur du mur une résigne bloquant les remontées capillaires. La méthode par injonction requière l’intervention d’une entreprise spécialisée et coûte 100€ par mètre carré.

Concernant l’isolation des murs et des sols afin d’éviter tout pont thermique, renseignez-vous en amont sur la construction de votre sous-sol. Vous devez savoir si celui-ci est construit sur un vide sanitaire ou un terre-plein.
S’il se trouve sur un terre-plein, des plaques isolantes rigides devront être collées, ce qui élèvera le sol de 10 cm. Ensuite tous les revêtements de sol pourront être appliqués. Ainsi, les murs seront isolés.

Pour renouveler l’air de votre pièce et avoir un environnement plus sain, il existe une ventilation mécanique contrôlée.

Enfin, pour l’éclairage, il est conseillé d’amener un câble depuis le tableau principal. Si vous souhaitez apporter un éclairage naturel vous pouvez construire des puits ou des conduits de lumière. Vous pouvez également installer un plancher de verre au rez-de-chaussée pour donner plus de luminosité au sous-sol.

Rez-de-chaussée.com est la première agence immobilière en France a être spécialisée dans la vente de biens immobiliers en rez-de-chaussée. Nous vous faisons découvrir notre univers à travers ce blog et vous donnons des conseils pour l'amélioration de votre logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *